http://association.vefblog.net/

  VEF Blog

Association Jardin d'Anaïs

posté le 28-08-2009 à 15:30:47

Jardin d'Anaïs

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. SSEZA  le 02-11-2009 à 13:44:56

trés bon blogue ,bcp de choses a connaitre et encore bcp a apprendre ?TU ME SURPRENDS christelle.

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
posté le 05-07-2009 à 22:54:13

Chant prénatal


 

 

 

 

 

 

Selon une interview de Marie-Anne Sevin, directrice du réseau association française de chant prénatal (sur Magicmaman) : “C’est une préparation à l’accueil de la vie ; où chanter apporte un bien-être pendant la grossesse, permet de nouer une relation affective à l’enfant à naître, peut aider à l’accouchement, et favorise les liens parents-enfants après la naissance.”

Source : babybuzz.fr

 

Grâce à des chants et des massages, cette technique consiste à développer la relation in utero avec le fœtus et le bébé  tout en étant une technique de préparation plutôt méconnue.

 

 

 

Pour la maman les vocalises permettraient de surcroît de prendre conscience de sa respiration et d’exercer son diaphragme (élément clé du système respiratoire). Durant l’accouchement, la maman doit émettre des sons graves pendant les contractions. Résultat ? Une détente du bassin et du périnée ainsi qu’une meilleure résistance à la douleur.

 

 

 

 

         

 

 

 

Quinze à vingt semaines après la conception, l'ouïe de votre bébé commence déjà se développer. Les sons représentent pour lui de réelles stimulations, à mesure qu'il apprend à les identifier et à les différencier.

Ce qui capte le plus l'attention de votre bébé lorqu'il est dans votre ventre, c'est la voix de sa maman. Des études on effet montré que dès la naissance, les bébés ont une préference marquée pour la voix de leur Maman. Il n'y a donc pas mal à "parler à votre ventre", votre bébé entend votre voix.

 

Il réagit aussi aux voix des autres membres de la famille et à celle de vos proches. Il perçoit le registre plus grave des hommes, ainsi que l'intonation chantante et le registre plus aigu des enfants.

Ces différences entraînent la stimulation des cellules du cerveau et le préparent à l'apprentissage du langage.

 

Si vous  vous sentez transportée par une musique, l'écoute provoquera des réactions chimiques, comme la diffusion d'endorphines dans le sang.

 Ces endorphines sont ensuite transmises à votre bébé, qui éprouve ainsi la même sensation de bien- être que vous.

 

 

JDA

 


Commentaires

 

1. poinirhrvhgrjkxj  le 08-09-2009 à 19:50:44

Sans oublier que l'ouïe est le premier sens qui se développe, même à l'état utérin chez l'enfant, la musique siège donc dans les premières couches du cerveau.

2. ma grossesse  le 12-01-2011 à 16:58:08  (site)

lors de ma grossesse, j'ai fait des cours de préparation à l'accouchement à base de chant prénatal et j'ai trouvé cela vraiment formidable et bénéfique pour moi comme pour bébé.

 
 
 
posté le 27-05-2008 à 11:40:44

Le chant traditionnel et ses vertus socio-psychologoques en milieu Diola (au Sud – Ouest du Sénégal)

Le Sénégal, pays situé à l’extrémité ouest du continent africain, regroupe plusieurs ethnies, plusieurs langues, plusieurs cultures qui donnent à ce qu’il est convenu d’appeler » la société sénégalaise » un caractère pluriel et pluraliste. Les populations qui appartiennent à l’ethnie Diola  largement majoritaire en basse Casamance, au sud ouest du pays, sont en général des adeptes de la religion traditionnelle et du catholicisme et vivent de la riziculture. 

Pour comprendre et analyser les spécificités psychologiques, politiques, économiques et socioculturelles de cette société sans écriture dont la seule transmission des idées est resté la tradition orale, la chanson constitue un  procédé essentiel. C’est dans les chansons, en effet, que les Diola expriment leurs craintes, leurs besoins, leurs aspirations et leurs valeurs fondamentales.

 

En prenant, le cas par exemple, des chants funèbres traditionnels ou des cérémonies religieuses comme l’initiation « bukut »  des jeunes garçons dans des villages comme Mlomp, Essyl, Séléky ou Djimbéring, il est aisé de remarquer que ce sont en général des figures de richesses, de sagesse, d’habilité, mais aussi et surtout de courage, de bravoure et de témérité, qui y sont exaltées.

 

Ainsi, ces chants résument la philosophie populaire de l’existence telle que la conçoivent ces paysans et contribuent, du coup, à la construction de l’homme idéal que doit incarner le garçon devenu jeune adulte : droit, courageux, stoïque, imperturbable…Ces valeurs sont inculquées au jeune au cours de son processus de socialisation et participent à la construction de sa psychologie et de sa personnalité.

 

C’est cela qui nous conduit à affirmer que de telles chansons présentent des pouvoirs d’influence énormes que nous avons qualifiés de «  vertus socio- psychologiques » en ce sens qu’ils sont socialement reconnus et recherchés dans les comportements quotidiens des individus. Toutefois, faudrait – il encore pour s’apercevoir de ces vertus insoupçonnées des chants traditionnels Diola, accorder plus d’intérêt aux paroles employées qu’à la mélodie, c’est -à- dire adopter une approche de recherche par le contenue sémantique et lexical du chant.

 

Patrice DIATTA                                                            

Doctorant en sociologie (Sorbonne)                                          

 

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
0 commentaire
 
 
posté le 19-05-2008 à 11:18:15

La part de la musique et du son dans le développement sensoriel et psychomoteur du tout-petit est souvent négligée…

 

Si les moindres gribouillis ou boulettes de pâte à modeler de bébé déclenchent généralement un torrent d’encouragement de la part des parents, ses premières créations sonores sont souvent beaucoup moins appréciées… Pourtant, l'éveil musical précoce est fondamental pour son développement !

 

 Son environnement sonore est primordial ! La construction de ses repères dans l’espace et dans le temps est avant tout liée à son écoute.

 

D’ailleurs, il roucoule, fredonne, gazouille et vocalise bien avant d’articuler !   La part de la musique et du son dans le développement sensoriel et psychomoteur du tout-petit est souvent négligée…  La construction de ses repères dans l’espace et dans le temps est avant tout liée à son écoute.

La musique l’aide à tous les âges à acquérir une bonne coordination motrice et le sens du rythme. « Un enfant habitué à écouter sera plus attentif, plus concentré et aura une meilleure mémoire » explique Marie Anne Sevin, animatrice de séances d’éveil musical.

 

Les jeux musicaux sont excellents pour l’apprentissage du langage, ils aident à reproduire les sons et initient à la musicalité des mots. Enfin, même si un éveil musical précoce ne fait pas forcément de lui un futur Beethoven, la musique éveillera sa sensibilité artistique.


 

 


                                                                                                                         JDA

 

 

 

 


 

Liens
Aider

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
0 commentaire
 
 
posté le 15-05-2008 à 11:26:19

L'influence des sons

Nous sommes sensibles aux  réactions non audibles  des sons, qui sont surtout  et en premier temps, observables au niveau ‘’énergétique’’ par exemple nos pensées, nos émotions, nos sentiments ou même sur notre corps physique. 

Or, nous pouvons apprendre à observer les notes, et interpréter ses significations.

 

 En effet l’art des sons et de la musique demande tout simplement d’être vécue avec une sensibilité intérieure, car elle ne peut pas être comprise simplement avec l’intellect, elle demande à faire l’expérience soi même, selon sa sensibilité.

 

 L’important dans ce processus c’est d’avoir un esprit critique en testant, et en expérimentant soi même. (en mettant ses propres mots si besoin est). 

 

Car plus qu’un corps nous sommes énergie (esprit), nous pouvons écouter bien au delà de nos oreilles (ce que nous appelons sentir les sons ou les musiques), sans pour autant avoir  besoin de passer obligatoirement par nos pensées et/ou émotions. Car il y a des sons qui nous touchent sans qu’on sache vraiment pourquoi. 

 

C’est fort possible, que nous rencontrions des difficultés a approcher les sons, et la musique d’une façon ludique, à improviser ou à écouter, (par exemple, conditionnées par ce qui à été institué comme correct). 

 

Il y à alors des fortes chances que nous retrouvions des difficultés semblables face à des situations inattendues de la vie courante. Ce que nous vivons à travers les mondes sonores, peuvent alors nous servir de miroir de nos réactions, comportements, et de notre mode de vie.


De ce fait nous pouvons observer ce qui est l’état d’harmonie en nous même, chez les autres, chez les autres et nous-mêmes. Dans nos ateliers ce n’est pas la virtuosité technique qui nous intéresse, mais plutôt  la virtuosité de l’âme (Le Ressentie).

 

 Les sons favorisent l’échange entre le visible et l’invisible, chaque son donne naissance à un phénomène inaudible qui peut être perçue lorsque le son physique s’est éloigné, à l’inverse les sons inaudibles à l’origine deviennent audibles. 

 

La musique est partout et au fil des temps s’est diversifié,  Nous agissons, Afin que cette diversité ne vienne pas  nous diviser.                                            

                             

Les effets subtils de la musique

(une approche par le ressentie) 

Daniel Perret 

     

                                       


 

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. JP  le 19-05-2008 à 21:03:21

Bonjour Mr Passos,

-Ne croyez vous pas que l'être humain ressent les sons différemment chaques jours par rapport à son état d'âme?

-Ne croyez vous pas que chaques individus ressent la musique par rapport à son vécu? (exemple: une musique me rappel un moment heureux de ma vie donc je vais l'apprécier alors que si je l'aurais écouter sans forcément vivre ce moment heureux je ne l'aurais peut être pas appréciée)...
Je serais aussi intéréssé par vos conférences, je souhaiterais y participer si c'est possible...

JP

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article